Le bâtard de Kosigan tome 1, L’ombre du pouvoir de Fabien CERUTTI

TitreLe bâtard de Kosigan tome 1, L’ombre du pouvoir

AuteurFabien CERUTTI

Edition: Mnémos

Parution: 2014

Nombre de pages: 352p

Résumé: Le chevalier assassin, Pierre Cordwain de Kosigan, dirige une compagnie de mercenaires d’élite triés sur le volet. Surnommé le « Bâtard », exilé d’une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses pouvoirs et son art de la manipulation au service des plus grandes maisons d’Europe. En ce mois de novembre 1339, sa présence en Champagne, dernier fief des princesses elfiques d’Aëlenwil, en inquiète plus d’un. De tournois officiels en actions diplomatiques, de la boue des bas fonds jusqu’au lit des princesses, chacun de ses actes semble servir un but précis. À l’évidence, un plan de grande envergure se dissimule derrière ces manigances. Mais bien malin qui pourra déterminer lequel…

Avis: Ce livre, j’en ai entendu parlé il y a plusieurs années, peu de temps après sa sortie il me semble, lors d’une conférence au salon des Imaginales à laquelle je m’étais rendue. Plusieurs auteurs discutaient et j’avais retenu Manon FARGETTON et Fabien CERUTTI. Je n’avais pas pu me le procurer sur le moment et c’est seulement maintenant que j’ai pu le lire. Je suis heureuse d’avoir pu enfin le faire, d’avoir attendu pour savourer ce titre fantasy qui m’a franchement bien plu !

On a dans le récit une double temporalité, d’un côté Pierre Cordwain de Kosigan – que j’appellerai Kosigan pour plus de facilité – dans une époque moyenâgeuse en France; de l’autre un homme qui vit au XIXème siècle si mes souvenirs sont bons. Dans la partie au XIXè notre personnage – j’ai oublié son nom T_T – se découvre héritier d’un mystérieux ancêtre, un messire « de Kosigan » dont il n’a jamais entendu parler. Cette partie est racontée sous forme de lettre écrite par ce descendant à un ami auquel il raconte ses recherches et ses avancées sur ses possibles origines. J’ai beaucoup aimé découvrir Kosigan et son époque à travers les yeux de quelqu’un qui vit plusieurs siècles plus tard. Surtout on découvre à quel point les choses ont changé

Du côté de Kosigan j’ai adoré suivre ce mercenaire bâtard dans ses aventures. Je sortais peu de temps auparavant de L’assassin royal et retrouver un bâtard assassin de noble lignée m’a beaucoup plu. Kosigan est un vrai rustre mais fin stratège et j’ai adoré son personnage qui se met régulièrement dans les ennuis jusqu’au cou – j’ai encore la scène où il est retenu en otage par des femmes en tête et j’en souris encore. Les autres personnages le rendent vraiment intéressant et s’ils sont bien faits ils font finalement pâle figure aux côtés de notre anti-héros. Ses compagnons sont rapidement oubliables, les quelques personnages politiques sont un peu plus marquants.

Et pour cause, on nage dans les intrigues aussi aisément qu’un requin dans l’eau. On manipule, on complote, on se venge. C’était vraiment prenant et arrivé à la fin de ce tome on tire sur un fil rouge prometteur pour la suite. Je ne me suis vraiment pas ennuyée dans ce titre. Entre scène d’espionnage, baston, réception et tournoi, on n’arrête jamais. La plume de l’auteur sert son histoire avec rythme et j’ai beaucoup aimé son écriture.

Mais au final le gros point fort de ce roman, qui m’a vraiment marquée et séduite, c’est l’univers dans lequel se déroule notre histoire. On est en France, et comme je le disais au Moyen-Âge. Oui, et ? Et on a des elfes, des gobelins, des nains, des trolls et toutes autres sortes de créatures fantasy qui sont intégrées à merveille. Madame la Comtesse de Champagne n’est autre qu’une elfe – que j’ai adoré – le domaine d’à côté est humain; Messire untel est un orc; ainsi de suite. Le tout est parfaitement assimilée à l’histoire. [spoiler on] Cela fait pas mal rêver surtout quand on sait qu’à l’époque de son descendant, il n’y a plus aucune trace de ce passé merveilleux… Le mystère reste entier et j’ai hâte d’en savoir plus ! En plus qui nous dit qu’on est pas dans le même cas ?? [spoiler off]

Bref j’ai adoré ce premier tome et c’est vraiment un grand plaisir d’avoir enfin découvert la plume et l’oeuvre de Fabien CERUTTI. Une part de moi est convaincue d’avoir bien fait d’attendre d’être plus mature pour pleinement savourer cette lecture. Vous entendrez bientôt des nouvelles du tome 2 car j’aimerais vraiment le lire en 2022 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close