L’assassin royal tome 1, L’apprenti assassin de Robin HOBB

TitreL’assassin royal tome 1, L’apprenti assassin

AutriceRobin HOBB

Edition: J’ai lu

Parution: 2018

Nombre de pages: 510p

Résumé: Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant – par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l’existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l’égide du maître d’écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que Fitz reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L’enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu’à un fil : celui de sa lame…

Avis: Je suppose qu’il n’y a pas besoin de présenter ce monument de la littérature fantasy, ce classique, cet incontournable dont j’entends parler depuis des années. A force d’hésiter, mon amie Seli a fini par m’offrir ce premier tome et je vais vous dire clairement les choses: j’ai eu un coup de coeur pour cette histoire.

Commençons par le début: j’ai adoré le personnage de Fitz. Il est tellement attachant, dès les premières pages j’ai aimé ce personnage, sa relation fraternelle avec Fouinot, sa façon d’appréhender le monde dans lequel il vit. Il apprend beaucoup de choses, pas toujours dans des situations très agréables – voire jamais en fait – mais il persévère. J’ai aimé le suivre dans son quotidien, ses allers-retours au village, ses séances d’apprentissage avec Umbre, sa découverte de l’Art et du Vif. Vraiment ce personnage m’a complètement séduite, j’ai juste envie de me replonger dans la saga pour savoir ce qu’il va faire ensuite.

Bon, Fitz n’est pas le seul personnage de l’histoire, j’ai beaucoup aimé les autres également. Burrich m’a souvent fait sourire, dans le genre super bourru mais qui au fond est très attaché à Fitz et veut son bien. Umbre est très mystérieux, j’ai eu envie qu’on creuse son personnage, il m’a beaucoup intrigué. Et dans le genre mystérieux je ne vous parle même pas du Fou que j’ai adoré ! J’avoue avoir beaucoup aimé détester Royal. Non mais celui-là si j’avais pu aller lui mettre une baffe moi-même je l’aurais fait, le roi Subtil est assez manipulateur également et heureusement il y a Vérité dans cette famille que j’ai aussi beaucoup aimé. En dehors de mon avis sur chaque personnage, je les ai trouvé tous très différents, avec des personnalités assez marquées. On sent l’influence de leur prénom, pour certains, sur leur personnalité et c’est assez sympa. Ils sont rarement tout gentil ou tout méchant, au contraire ce sont juste des personnes qui cherchent à atteindre leur but, et chacun le fait à sa manière.

Niveau intrigue et trame de fond on suit surtout Fitz dans son apprentissage dans ce premier tome. On découvre l’univers des Six-Duchés et on met aussi en place la politique qu’il existe sur ce territoire. Fitz suit une formation – et je ne vous spoilerai pas au vu du titre – d’assassin et sa première mission a lieu dans ce tome. C’était intéressant de le voir naviguer dans cette mer de faux-semblants, dans un milieu plutôt hostile. Le fait que Fitz soit un bâtard soulève aussi une autre partie de l’intrigue qui tourne autour de la question de succession à la couronne. Ce premier tome a un rythme que j’ai trouvé assez lent, il se passe des choses mais ça n’explose pas dans tous les sens et j’ai beaucoup aimé prendre mon temps aux côtés de notre héros.

L’univers dépeint par Robin HOBB m’a également séduite. J’ai beaucoup aimé les Six-Duchés et la description que l’on nous en fait, j’ai eu envie d’aller le visiter, même si tout ce qui s’y passe est loin d’être agréable puisqu’ils sont en guerre. On nous introduit également l’Art, une forme de magie qui est enseignée aux personnes de la noblesse si mes souvenirs sont bons; ainsi que le Vif, qui semble être une magie plus primale et liée à la nature. J’ai beaucoup aimé cette opposition faite des magies alors qu’elles semblent aussi se compléter, j’ai hâte aussi d’en découvrir plus à ce sujet.

Concernant la plume de l’autrice, on a affaire à une plume soignée, travaillée et j’ai noté plusieurs mots de vocabulaire spécifiques que je ne connaissais pas mais qui ajoute à l’authenticité du récit. J’ai trouvé l’écriture aussi très immersive, juste assez descriptive pour moi. Robin HOBB – en tout cas sa traduction – est à la hauteur de ce que j’ai entendu et c’est un réel plaisir de commencer cette énorme saga !

Je me rends compte une fois de plus que j’ai beaucoup de mal à parler correctement des lectures que j’ai adoré et qui m’ont marquée, ça me désole. Vraiment si vous aimez la fantasy et que vous êtes, comme moi, passé à côté de ce classique du genre, je ne peux que vous le recommander à 3000% ! Comme vous avez pu le constater dans les book hauls, je me procure maintenant la suite petit à petit et régulièrement, je n’ai pas besoin d’avoir lu le tome 2 pour savoir que j’irai au bout, en passant par Les aventuriers de la mer. Il me tarde d’y être !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close