Bartiméus tome 4, L’anneau de Salomon de Jonathan Stroud

couv6438581

Titre: Bartiméus tome 4, L’anneau de Salomon

AuteurJonathan STROUD

Edition: Le livre de poche

Parution: 2013

Nombre de pages: 552p

Résumé: Pris par un de ses célèbres accès de colère, Bartiméus mange le magicien qu’il est censé servir ! C’est Asmira, une jeune mercenaire aussi débrouillarde que téméraire qui le sauve, et voilà l’irascible djinn à ses ordres. Ce qui n’est pas de tout repos car la jeune femme est censée voler l’anneau magique du roi Salomon puis l’assassiner ! Heureusement, l’humour et la ruse de Bartiméus, obligé d’aider Asmira, sont aussi grands que les châtiments qui l’attendent !

Avis: Une fois n’est pas coutume, je commence une série par le dernier tome… Oui je sais, quelle idée ! Mais ce tome 4 se déroule avant les événements de la trilogie et en est donc plus ou moins indépendant… Une amie me l’a donc prêté et conseillé avec comme principal argument – outre le « lis-le il est trop bien » – l’humour décapant de Bartiméus, un djinn. Et elle me connait bien car l’humour du démon a fait mouche chez moi !

Du coup je commence par vous parler des personnages car ils sont vraiment au top. En premier lieu Bartiméus qui est un esprit/démon/djinn particulièrement retors, à l’humour bien senti. Certaines répliques, remarques et descriptions font franchement sourire. Son audace est sans limite, il est plus que rusé et c’est un réel plaisir de le suivre dans ses mésaventures car oui, s’il est sur Terre c’est en tant qu’esclave de son invocateur. Il sert souvent de larbin mais j’ai apprécié voir son ingéniosité, sa finesse d’esprit et c’est un personnage que j’ai adoré suivre.

L’autre personnage important de ce livre est Asmira, une jeune fille déterminée et qui n’a clairement pas froid aux yeux. Je ne l’ai pas autant apprécié que Bartiméus mais tout de même. J’ai aimé son évolution, sa remise en question très progressive, sa maîtrise d’elle-même. On perçoit quelques failles et elle en devient attachante. J’ai beaucoup aimé sa relation avec Bartiméus et en arrivant à la fin de ma lecture je n’ai pu m’empêcher de me faire une réflexion: qu’est-ce que c’est rafraîchissant d’avoir une relation entre les personnages principaux sans romance ! Vous le savez je n’ai rien contre ce genre, bien au contraire, j’en lis tout de même régulièrement. Mais avoir un roman fantasy où les romances sont totalement absentes – aucune relation amoureuse entre les personnages principaux, aucune relation amoureuse secondaire, niet ! – eh bien oui, ça m’a fait du bien ! On est donc parfaitement immergé dans l’intrigue, dans l’ambiance et c’est vraiment un gros point fort du roman.

L’histoire se déroule au proche et moyen Orient, un poil dans l’actuel Yémen (royaume de Saba) et principalement en Israël, à Jérusalem. Je dois avouer lire très rarement des livres qui se passent dans cette zone géographique et de ce fait cette lecture a été très dépaysante pour moi, ce qui est une très bonne chose. J’ai beaucoup aimé la mythologies autour des démons, des magiciens ainsi que les pouvoirs accordés à l’anneau de Salomon. Les nombreuses références de Bartiméus à ses précédentes invocations dans des villes antiques apportent un petit plus également à l’univers – son service à Ur, aux côtés de Gilgamesh ou Ramsès… Bref j’ai été totalement happée !

Concernant l’intrigue, si j’ai deviné quelques éléments, d’autres ont été vraiment très agréables à découvrir. C’est cohérent même si ce n’est pas révolutionnaire j’ai trouvé que tout fonctionnait très bien. Au final l’intrigue n’est pas l’élément le plus fort même si elle reste bonne. J’ai aimé le retournement final même si je l’ai senti venir, j’aurais été déçue s’il n’avait pas eu lieu je pense ! Donc rien à redire de ce côté là !

La plume de Jonathan STROUD m’a un peu perturbée en début de lecture. En effet lorsque l’on est dans la peau de Bartiméus on se retrouve à la première personne mais lorsqu’il parle de son apparence (dans le premier chapitre notamment il a l’apparence d’une jeune fille) il parle de lui à la troisième personne. J’ai été un peu déboussolée mais une fois que j’ai cerné le principe, ça a roulé ! Ah oui ! Et j’ai adoré le principe de mettre des notes de bas de pages qui expliquent, approfondissent ou commentent certains éléments de l’histoire par Bartiméus. Certaines m’ont bien fait rire et tout en apportant des infos c’est assez ludique.

Bref, j’ai beaucoup aimé ma lecture et j’ai bien envie de découvrir la trilogie du coup. Ce tome 4 est un bon moyen de mettre un pied dans l’univers et dans la tête de Bartiméus. Un test positif pour moi, je retrouverai donc bientôt Bartiméus d’Uruk, ce djinn dont la renommée traverse les âges !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close