Shadow and bone – La saga Grisha

TitreShadow and bone – La saga Grisha saison 1

Créée parEric HEISSERER

Avec: Ben BARNES; Freddy CARTER; Jessie MEI LI; Archie RENAUX; Amita SUMAN, Kit YOUNG…

Format: 52 min

Diffusion: 2021 sur Netflix

Résumé: Le royaume de la Ravka est maudit depuis des millénaires. Son destin repose désormais sur les épaules d’une orpheline. Alina a été recrutée par l’Armée pour accompagner les Grisha, de puissants magiciens qui luttent contre le brouillard maléfique qui déchire le pays. Quand son ami d’enfance frôle la mort lors de ce raid, Alina doit affronter ses peurs et sa destinée… Le monde des Grisha est dangereux et les pièges nombreux. À qui Alina pourra-t-elle accorder sa confiance, alors que la seule personne sur laquelle elle pouvait compter n’est plus en mesure de l’aider ?

Avis: Shadow and bone est, j’ai l’impression, une série qui était fortement attendue par la communauté littéraire appréciant l’imaginaire. Je ne compte plus les chroniques qui encense le Grishaverse – Grisha, Six of crow et King of scars – ou Leigh BARDUGO, son autrice. Personnellement je suis passée complètement à côté de ces sorties, comme souvent ces derniers temps. Malgré tout le résumé me titillait assez pour avoir envie de découvrir la série, avec potentiellement l’envie par la suite d’approfondir avec les romans.

Je dois admettre que j’ai apprécié l’univers qui est introduit dans cette première saison. La magie des grishas et leurs différentes castes, le Darkling, tout le mystère autour du Fold, bref il y a de quoi faire et c’est très intriguant. Ajoutez à cela des effets spéciaux vraiment beaux et vous avez là un monde bien accrocheur. J’ai beaucoup aimé les effets spéciaux pour les manifestations magiques, la magie des éléments mais surtout la lumière et l’ombre qui en mettent plein les yeux. Bref, cet aspect m’a bien séduite et j’ai pris plaisir à évoluer dans l’univers.

L’intrigue se scinde en plusieurs pistes, chacune suivant un groupe de personnages. D’un côté Alina nous entraîne dans un parcours initiatique assez classique. Ce n’est pas forcément la partie que j’ai le plus apprécié car c’était assez cousu de fil blanc mais j’avoue que les scènes avec Ben BARNES m’ont particulièrement plu dans ce côté de l’histoire. Rien ne m’a vraiment surpris aux côtés d’Alina, c’était assez prévisible et j’ai plusieurs fois levé les yeux au ciel, la faute à la demoiselle mais je vais y revenir. La fin nous donne un peu plus d’actions heureusement, reste à voir où cela ira ensuite.

Une autre partie suit Mal, on est très étroitement liée à la partie sur Alina et dans l’ensemble là aussi c’est assez prévisible. On sait comment les choses vont se finir assez rapidement et ça ne manque pas. Là aussi je ne suis pas grandement convaincue même si l’histoire fait le travail et on ne passe pas un mauvais moment mais clairement ça ne casse pas trois pattes à un canard…

Enfin une des grosses trames se met en place avec les personnages de Kaz, Inej et Jesper, et là j’ai dit oui ! On suit notre troupe de voleurs, de personnes peu recommandables dans leur quête de retrouver la Sainte. Les personnages portent beaucoup cette intrigue, lui donne du peps et c’est un plaisir de les suivre à travers Ravka. Il y a quelques retournements de situations agréables, on sourit, bref, cette partie est la mieux réussie pour moi.

J’ai aussi apprécié la partie avec Nina, même si j’ai eu un peu de mal avec au début. Pour finir ces scènes sont très bien passées mais étaient finalement assez rares pour que je vous dise autre chose que: je les ai appréciées…

Concernant les personnages j’ai pas mal de choses à dire et en premier lieu je salue Ben BARNES pour son rôle de Général Kirrigan. Je l’ai connu dans les films Narnia – dans lesquels j’étais à 100% team Peter, pas Caspian, quel horreur – et j’avoue qu’il a marqué des points ici ! Quelle classe ce personnage ! Et je l’ai trouvé parfaitement crédible dans ce rôle. Sombre, mystérieux et manipulateur, j’ai adoré ! C’est un vrai plaisir de retrouver l’acteur et un plaisir de découvrir le personnage qu’il incarne grâce à lui ! J’ai hâte d’en découvrir encore plus !

De la même façon j’ai adoré les personnages d’Inej et Jasper. Ils sont charismatiques, mystérieux et talentueux et c’est un régal de les suivre. Les acteurs nous en sortent une belle performance et j’ai été séduite par eux. Bref, avec Kirrigan c’est le trio gagnant pour moi dans cette série !

Bon à côté de ça on a Alina et Mal et là je dis mais AU SECOURS. Bref, ils sont amis d’enfance, on comprend rapidement qu’ils ont plus que de l’amitié l’un pour l’autre sans réellement trop se l’avouer mais quand même un peu mais c’est pas sûr… Bref. Déjà leur relation m’a soûlé tellement c’est niais mais en plus ça s’aggrave. Alina et Mal sont séparés, ils cherchent à se retrouver – jusque là pas de soucis – mais les choses prennent une tournure terrible quand malgré la tonne de lettres envoyées par Alina, celle-ci ne reçoit pas de réponse de Mal. Quel c*n celui-là, on peut vraiment pas compter dessus… Nan mais sérieusement Alina fait marcher ton cerveau ! Elle a été plus ou moins arrachée à Mal et quand elle ne reçoit pas de réponse elle accuse Mal, et à aucun moment ceux qui la retienne plus ou moins prisonnière… Bah oui, réaction logique… C’est pas comme s’ils étaient amis depuis des années, blablabla. Oui, Alina fait partie de ses héroïnes assez niaises, qui font confiance un peu aux premiers venus au détriment des gens qui la connaissent et lui ont montré de la fiabilité pendant des années… Oui il suffit à Alina d’un petit sourire et de paroles enjôleuses pour que son cerveau et sa méfiance se carapate au loin. Mais qu’est-ce qu’elle m’a énervée. A un moment on la veut forte – c’est pas trop mal réussi – la seconde d’après c’est le retour de l’ado en pamoison… Vive le yoyo, vive la crédibilité. De son côté Mal a du mal – ahahahah… – à trouver sa place, un peu victime il galère à s’imposer et vu qu’on nous rabat les oreilles de « Alina je t’aime, Alina reste avec moi ouin ouin ouin » ça devient difficile de le soutenir, conjuguer au comportement d’Alina, ce fut un gros beurk pour moi. Ces deux-là ne m’ont clairement pas convaincue, et c’est bien dommage vu la portion de l’histoire qu’ils soutiennent…

Bref, en dehors de ça les autres personnages sont plutôt sympa, agréables à suivre. En dehors des principaux on ne les creuse pas beaucoup mais ça les prochaines saisons s’en chargeront sûrement. En tout cas pour moi, il y a du bon et du moins bon, que ce soit dans les personnages ou concernant l’ensemble de la série.

Globalement j’ai passé un bon moment devant, j’ai été charmé par l’univers et un certain trio de personnages, l’ensemble m’a laissé une bonne impression mais j’ai trouvé Alina et Mal plus qu’agaçant et la majeure partie de l’intrigue assez convenue et facile. Pour moi il y a un gros côté « série ado », un peu comme la série Winx. C’est sympa mais ce ne sont pas des séries marquantes ou révolutionnaires – à mes yeux – ce qui ne m’empêchera pas de regarder la suite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close