Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Luna l’elfe de Lune tome 1, La cité maudite d’Elodie TIREL

TitreLune l’elfe de Lune tome 1, La cité maudite

AutriceElodie TIREL

Edition: Michel Quintin

Parution: 2010

Nombre de pages: 254p

Résumé: Luna est une jeune elfe argentée qui a grandi au sein d’une meute de loups. Lorsque des guerrières drows déciment sa famille adoptive, elle se réfugie chez son mentor, le Marécageux, qui lui révèle les circonstances de sa naissance. Dans le but de retrouver sa mère, Luna entame un long périple qui la mènera à Rhasgarrok, la cité souterraine des elfes noirs. La jeune fille éprouve une grande répulsion en découvrant le marché aux esclaves, les ruelles sordides et les créatures maléfiques qui peuplent la cité drow. C’est pourtant au plus profond de Rhasgarrok qu’elle retrouvera sa véritable famille. C’est aussi au cours de ce voyage qu’elle fera la rencontre de Darkhan, un elfe noir en mission. Tout oppose Luna à ce farouche guerrier ; pourtant, leurs destins vont bientôt s’entremêler. Pour le meilleur et pour le pire…

Avis: Je suis contente de vous présenter cette petite série jeunesse aujourd’hui. Je mets fin au suspens tout de suite, non ce n’est pas un coup de cœur, mais j’ai été agréablement surprise par ce titre – cette saga vu qu’il y a douze tomes quand même – que l’on m’a conseillé il y a quelques temps mais dont je n’entends parler nulle part.

Il faut vous prévenir ce titre est à destination des plus jeunes, c’est vraiment très jeunesse et cela se sent que ce soit dans les personnages ou dans la trame narrative. C’est à prendre en compte car bien sûr j’ai aimé ma lecture mais certains points m’ont un peu fait tiquer et c’est normal. On a ici un titre de fantasy parfait pour un jeune lecteur et j’aurais probablement adoré en étant en 6ème trouver cette première porte d’entrée.

On suit donc Luna, une jeune elfe qui va partir en quête de ses origines. Alors oui, elle est jeune, naïve et parfois un poil agaçante mais j’avoue que je l’ai bien aimé. C’est une gamine vive, curieuse et futée et j’ai aimé la suivre aux côtés de ses frères-loups, aux côtés de Darkhan. On retrouve certains points un peu clichés des héroïnes de ce type de livres mais c’est tout de même un plaisir. En plus de ça, fin du premier tome pas d’amourette en vue et je trouve que c’est un bon point ! J’ai beaucoup aimé Darkhan également. Il a un petit côté sûr de lui et attachant qui fonctionne bien, surtout qu’il se fait régulièrement avoir comme un bleu et heureusement que Luna est là pour lui sauver la mise. Ils forment un très bon duo. Le Marécageux m’a fait penser à Radagast dans Le Hobbit – sûrement le côté proche de la nature tout ça – et du coup je l’ai apprécié tout de suite malgré sa présence assez réduite pour un mentor. Je m’attendais à ce que les loups soient plus présent mais je ne désespère pas et croise les doigts pour le prochain tome.

L’univers est plutôt sympa, on a deux communautés elfiques avec les elfes de Lune qui vivent dans les forêts et sont assez proches du stéréotype de l’elfe, et les elfes noirs – des drows – qui vivent dans les souterrains. Alors oui c’est là que j’ai été un peu chagrinée car les elfes des forêts tout blanc et pur sont les gentils et les vilains elfes noirs qui vivent dans leurs grottes sont les pires mécréants qui existent avec comme petit aperçu: torture, meurtre, sacrifice humain à des araignées géantes, esclavagisme, peine de mort, raids pour massacrer les autres espèces… Bref, les drows aiment le sang ! Bien sûr pas de grands détails non plus – on est sur un titre jeunesse je le rappelle – mais j’ai trouvé dommage que tous les défauts – et les sadiques – soient de leur côté, le postulat de base est très manichéen. Cependant je vais nuancer mon propos car ce tome 1 met tout de même en avant un principe important. [spoiler on] On découvre dans ce tome que Luna tout comme Darkhan sont en réalité des métisses avec un parent elfe de lune et un parent elfe noir. Mais physiquement ils sont très différents: Luna a hérité du physique des elfes argentés et Darkhan ressemble à un drow pure souche. J’ai trouvé touchant Darkhan qui explique et montre à Luna qui est effrayée par ce métissage que ce n’est pas le sang qui coule dans nos veines qui nous définit mais bien nos actions. Le discours de Darkhan contrebalance un peu tout ce manichéisme et ça fait du bien ! [spoiler off]

La plume d’Elodie TIREL est assez simple à lire dans l’ensemble, c’est immersif et bien rythmé. J’ai été perturbée par le langage des personnages qui ont un vocabulaire assez spécifique à l’univers, avec des mots parfois un peu saugrenus – j’aurais trouvé carabistouille dans la bouche de Luna qu’il serait passé presque inaperçu, pour vous dire – mais ça donne un côté un peu comique au texte. Il faut juste s’habituer, j’ai eu un peu de mal au début mais au final ça passe.

Bref une bonne petite lecture jeunesse qui m’a replongée au collège. C’était prenant, les héros sont attachants et je suis curieuse de découvrir la suite de leur aventure et la quête d’identité de Luna. Si vous cherchez une première lecture fantasy pour un enfant de dix/douze ans, ou si vous aimez les fantasy jeunesse – assez classique je pense – vous devriez faire un bon choix avec cette entrée en matière de Luna l’elfe de Lune.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close