Autre-monde tome 3, Le cœur de la Terre de Maxime CHATTAM

couv75344231

TitreAutre-monde tome , Le cœur de la Terre

Auteur: Maxime CHATTAM

Edition: Le livre de poche

Parution: 2013

Nombre de pages: 493p

Résumé: Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l’imminence d’une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n’ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.

Avis: Je suis très contente d’avoir poursuivi ma lecture d’Autre-monde cette année. Après de très bons échos dans ma famille et deux premiers tomes qui m’avait beaucoup plu, ce tome 3 portait un lourd fardeau sur ses épaules en papier: mes attentes. Je l’ai lu en lecture commune et je souris en repensant que tout le monde n’a pas été tout à fait du même avis. Le mien après digestion reste tout de même plutôt positif, même si j’ai quelques petits points à soulever. Ah oui et j’avoue que j’étais un peu larguée dans les premiers chapitres car beaucoup d’événements des tomes précédents avaient été effacés de ma mémoire mais ça va je m’en suis sortie…

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Ambre, je le dis tout de suite. Pour moi elle est clairement un des gros points forts du roman. J’aime sa force de caractère, sa façon de repousser la croyance: « Une fois que tu deviens majeur, tu deviens forcément un c*nnard », c’est cool ! Oui tu peux le devenir, mais clairement c’est avant tout un état d’esprit et donc être un Cynik n’est pas un automatisme. D’ailleurs ce tome met cet état de fait un peu plus en avant que les précédents même si clairement oui, les Cyniks, aka les adultes encore vivants, sont majoritairement des « méchants ». Bref, Ambre est une jeune femme pleine de volonté, de force, de courage. J’ai aimé la suivre, beaucoup plus que les autres membres de l’Alliance des trois.

J’ai apprécié tout de même suivre Matt même s’il m’a parfois exaspéré. J’ai bien aimé le développement de ses relations avec Ambre, Tobias et les autres personnages. Bizarrement ce tome m’a laissé assez indifférente concernant Tobias. Je ne me souviens pas de m’y être particulièrement attachée dans les précédents mais ici encore moins. Et pourtant il est quand même assez utile mais le feeling ne passe pas… Les autres Pans ont été très sympa à suivre, j’ai beaucoup aimé.

Mais je profite d’être sur les personnages pour parler d’un point qui m’a particulièrement sauté aux yeux: je n’ai pas eu l’impression de suivre des enfants – tout ado qu’ils soient – de 14/16 ans. Je les ai trouvé extrêmement mature, extrêmement rationnels [spoiler on] D’ailleurs j’ai l’impression que l’opposition Cyniks/Pans reposent sur le fait que les Cyniks soient rationnels, logiques très rigide alors que les Pans restent innocents et peut-être plus spontanés. Du coup le fait qu’ils soient aussi rationnels m’a un peu dérangé… Je trouve que du coup leur différence est plus une question d’ouverture d’esprit qu’une question de rationalité… bref. [spoiler off] et j’ai eu du mal à me dire que je n’avais pas affaire à des jeunes adultes qui avaient la vingtaine. Je pense au conseil Pan notamment et leur dirigeants, etc. Bref c’est un des points sur lesquels j’ai eu un peu de mal par moment mais ça ne m’a pas non plus cassé ma lecture.

J’ai adoré Plume – comme dans les tomes précédents – ainsi que le reste des chiens. J’attendais cela depuis qu’on l’avait rencontré et du coup j’étais super hypée par l’introduction des toutous. [spoiler on] J’étais au bord du désespoir et dans le déni total quand elle se sacrifie pour laisser Matt et les autres se sauver. Une des scènes les plus dures j’ai trouvé… [spoiler off]

Concernant l’intrigue j’ai bien aimé l’affrontement qui se profile puis prend place entre Pans et Cyniks. Quelques retournements de situations m’ont agréablement surprise. J’ai aimé les révélations qui ont lieu tout du long [spoiler on] J’ai beaucoup aimé que les parents de Matt soient les grands méchants de l’Histoire. Savoir que son père est le Raupéroden donne une saveur étrange à cette traque. De même découvrir que Malronce, cette reine sans pitié est la mère de notre héros et qu’elle est prête à le sacrifier rend le tout très singulier. La confrontation des trois est par conséquent intéressante, j’ai bien aimé. [spoiler off]. Cette fin boucle très bien ce premier arc et je me demande sur quoi va reposer la suite. J’ai aussi beaucoup aimé retrouver les peuples de la Forêt.

D’ailleurs, les évoquer me fait penser à l’évolution que prend Ambre. Bien sûr j’ai adoré ce qu’il se passe à la fin avec elle et clairement j’espère qu’on en apprendra beaucoup plus par la suite car j’ai eu une petite frustration arrivée à la fin. Je trouve ma chronique un poil décousu mais il y a beaucoup de choses à raconter et en même temps je ne veux pas trop en dire non plus…

J’ai apprécié ma lecture, ce troisième tome apporte pas mal d’explications mais soulève d’autres interrogations… Bien sûr je lirai la suite, Maxime CHATTAM est un auteur dont j’apprécie l’univers et la plume donc je vais continuer sur ma lancée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close