A la croisée des mondes tome 1, Les royaumes du Nord de Philip PULLMAN

couv15809282
Titre: A la croisée des mondes tome 1, Les royaumes du Nord
Auteur: Philip PULLMAN
Edition: Folio
Parution: 2017
Nombre de pages: 544p

Résumé: Ce n’était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans : Lyra vivait, en compagnie de son daemon Pantalaimon, parmi les Érudits de Jordan Collège, passant ses journées à courir dans les rues d’Oxford à la recherche éperdue d’aventures.
Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d’une extraordinaire particule. D’une taille microscopique, la Poussière que l’on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord – est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises…
Jetée au coeur d’un terrible conflit, Lyra sera forcée d’accorder sa confiance aux gitans et à de terribles ours en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s’opposent des forces que nul ne l’avait préparée à affronter.

Avis: A la sortie du film, j’étais allée le voir, au cinéma je crois en plus. C’est un film que j’ai beaucoup aimé, que j’ai revu plusieurs fois et pourtant à cette époque je n’ai jamais sauté le pas de la lecture de la trilogie… et quel dommage car si je peux déjà vous dire que ce fût une très très bonne lecture, je sais aussi que lue plus tôt, ce livre aurait été un coup de cœur !

Par où commencer… J’ai adoré la plongée dans l’univers d’A la croisée des mondes par le biais de Lyra, cette petite gamine tête brûlée, audacieuse et agaçante. Découvrir Jordan College et Oxford a été un plaisir, poursuivre en ville, aux côtés des gitans puis dans le Nord également ! L’auteur a su immerger son lecteur dans un monde à la fois très proche et très éloigné du nôtre. J’ai beaucoup aimé les descriptions faites des différents paysages et ambiances, c’était dépaysant. L’ajout à une société proche de la nôtre il y a quelques temps de civilisations comme celles des sorcières et des Ours ajoutent une pointe d’originalité à ce monde que j’ai été ravie de parcourir.

Impossible de parler de ce monde sans parler des Daemons… Ils me fascinaient enfant dans le film, je rêvais d’avoir à mes côtés un Pantalaimon. Dans le livre c’est encore meilleur ! J’aime beaucoup l’instabilité qu’ils ont auprès des enfants tout comme la stabilité qu’ils gagnent à l’âge adulte. [spoiler on] Toutes la partie sur les Enfourneurs, ce qu’ils réservent aux enfants et à leur Daemon est très bien construite, au moment de la révélation on a vraiment de la peine, on s’imagine sans mal la cruauté du geste… Rien que de repenser à cette incision me révolte à nouveau, alors que c’est quelque chose d’impossible pour nous…[spoiler off]

J’ai aimé découvrir aussi la poussière et le mystérieux Aléthiomètre. Toute la symbolique derrière les dessins de l’instrument, son mécanisme le rend vraiment fascinant et j’espère par la suite qu’on en saura plus. Pour la poussière, elle soulève aussi beaucoup de questions. La fin du tome laisse entendre que le tome 2 va nous offrir quelques réponses à ce sujet et ce sera une très bonne chose ! J’ai tellement hâte de creuser ce mystère que je suivrai avec plaisir la future aventure de Lyra.

Enfin les personnages… Il y a beaucoup à dire sur eux… Je ne pense pas tous les aborder ce serait beaucoup trop long mais je tiens à souligner mon affection pour la sorcière Seraphina Pekkala qui m’a enchantée – tout comme son peuple. J’ai beaucoup aimé le personnage de Lee Scoresby également. Mais parlons du trio de tête de ce tome 1 pour, le trio marquant: Lyra, Lord Asriel et Mme Coulter.

Je l’ai déjà évoqué, j’ai trouvé Lyra pétillante, casse-cou et très amusante à suivre. Dans le même temps je l’ai trouvée terriblement agaçante. Le genre d’enfant que vous adorez mais qui savent vous énerver prodigieusement. Si par moment j’avais juste envie de la claquer à cause de ses réactions, j’ai adoré la suivre dans ses aventures, voir les relations qu’elle tissait avec les autres personnages, en particulier avec l’ours en armure Iorek – qui d’ailleurs est l’un de mes personnages préférés, je l’adore. Je ne développerai pas plus car tout tient dans « un ours en armure » nan ? Bref, Lyra est une enfant vive, curieuse et même si son côté parfois hautain peut énerver, elle mérite d’être suivie et ce avec plaisir. J’ai aussi adoré sa relation avec Pantalaimon, son Daemon. On sent la profondeur du lien qui existe entre eux, dans les moments de joie comme dans les moments les plus difficiles. Chacun puise sa force en l’autre et c’est une superbe relation qui se crée entre eux.

Lorsque l’on rencontre Lyra au début on fait rapidement la connaissance de son oncle, Lord Asriel. J’ai beaucoup aimé ce personnage hyper charismatique, cultivé, noble et fier. L’adoration et la crainte qu’éprouve Lyra à son égard participe à la fascination que j’ai eu pour le personnage. [spoiler on] Le fait que l’on apprenne qu’il est en réalité le père de Lyra m’a beaucoup plu, ainsi que toute l’histoire qui a fait cette situation particulière. La quête de Lyra vers ce père est touchante et d’autant plus tragique lorsqu’arrive la révélation finale, le sacrifice de Roger pour les recherches de lord Asriel. On voit à quel point il est prêt à tout pour parvenir à ses fins… Lyra en fait également les frais. [spoiler off]

Passons à Mme Coulter… J’étais déjà spoilée sur le personnage mais abstraction faite, j’ai tout de même adorer la détester dès le départ. J’aime la complexité que renferme cette femme. Sa relation tant avec Lyra qu’avec son ex sont tendues et compliquées, reflet de la personnalité de ce personnage. [spoiler on] On comprend rapidement qu’elle est à la tête des terribles Enfourneurs et qu’elle participe activement aux enlèvements. De la même façon, son implication dans les expériences faites dans le Nord ne fait aucun doute et cela rend le personnage encore plus détestable. On apprend aussi qu’il s’agit de la mère de Lyra et donc de l’ex de lord Asriel. C’est impressionnant de voir à quel point ce duo est prêt à tout, au détriment de leurs relations… Mais ça les rend aussi super intéressants à suivre. Au final, vu ses parents, Lyra s’en sort plutôt bien… [spoiler off]

Bref, j’ai adoré ma lecture. Les personnages, l’univers ultra riche et les possibilités offertes à la fin laisse présager qu’il n’a pas fini de s’enrichir. La plume de l’auteur est travaillé et agréable à lire – un passage m’a particulièrement étonné en raison de sa description assez crue des événements, c’est tout de même un livre jeunesse. Et au final c’est une bonne chose. Je ne peux que recommander ce tome 1, aux petits comme aux grands, car il y a une très bonne double lecture à faire qui satisfera tous les lecteurs !

2 réflexions sur « A la croisée des mondes tome 1, Les royaumes du Nord de Philip PULLMAN »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close